Récemment nommé joueur américain de l’année (succédant à Christian Pulisic), Zack Steffen a fait partie de ces rares gardiens à recevoir cette distinction après parmi eux Tim Howard et Brad Friedel, rien que ça. Le 11 décembre 2018, il est annoncé qu’un accord a été trouvé entre son club de Columbus Crew et Manchester City pour un transfert record.

Sélectionné par son ancien entraîneur Gregg Berhalter pour le camp de janvier avec la sélection, le jeune gardien américain de 23 ans – au parcours assez méconnu – va redécouvrir l’Europe pour l’un des meilleurs clubs du Vieux continent après avoir prouvé sa valeur aux États-Unis en seulement deux saisons.

Après l’université, direction l’Allemagne.

Résultat de recherche d'images pour "zack steffen fribourg II"
Steffen évoluait à 21 ans avec la réserve du SC Fribourg. (Crédit : BundesligaFanatics.com)

Zach Steffen se fait repérer très tôt dès ses années universitaires lorsqu’il jouait à l’Université du Maryland dans le club de Maryland Terrapins à 18 ans. Après deux années couronnées de succès avec deux titres de Champion de Conférence (2013 et 2014), il est reconnu comme le meilleur joueur défensif 2013. Mais les ambitions du meilleur espoir du système universitaire sont plus grandes et il décide donc de laisser tomber ses deux dernières années aux pays. Il renonce donc à la draft pour tenter l’aventure en Europe et plus précisément en Allemagne.

Direction la Bundesliga 2 et Fribourg pour le natif de Coatesville tandis que sa décision est soutenue par le coach qui l’a fait grandir, Sasho Cirovski :

C’est une formidable opportunité pour Zack et nous ne pourrions être plus fiers de lui.

Mais à son arrivée en janvier 2015, c’est avec l’équipe réserve qu’il va évoluer, Fribourg II, qui joue alors en quatrième division allemande. Cependant son niveau n’est pas forcément à la hauteur de sa réputation outre-Rhin, où il ne joue pas la fin de saison 2014/2015 de Regionalliga Südwest. Débutant la saison suivante à la base titulaire, il alterne finalement entre le terrain et les tribunes ne jouant que 14 rencontres sur 34 possibles. En difficulté, il va cependant gagner la place de troisième gardien de l’effectif professionnel durant la saison mais ne grimpera jamais au-delà et surtout, ne jouera pas pendant ce temps.

Une éclosion en MLS…

Passage éclair de l’USL à la MLS !

Pour sa progression personnelle, il fallait que le jeune portier trouve du temps de jeu ailleurs. Et c’est ce qu’il fit en retournant dans sa Pennsylvanie natale pour jouer en United Soccer League (USL). C’est donc le club de Pittsburgh Riverhounds (club affilié à Columbus Crew en MLS qui prête le joueur) qui le relance alors dans l’équivalent de la seconde division nord-américaine derrière la MLS.

Beaucoup de questions se posent ensuite : Est-il vraiment un si bon gardien ? Passer de l’Allemagne à la deuxième division américaine ne serait pas une régression significative à son âge ? Les réponses se font connaitre assez rapidement après 9 matchs entre août et septembre 2016. Dans la foulée, il retourne dans l’Ohio pour porter enfin les couleurs de Columbus Crew lors de la saison 2017. Et effectivement, cette saison sera sa référence en tant que gardien âgé maintenant de 22 ans !

Ses performances pour une première saison pleine sont bluffantes ! (Crédit vidéo : JoeFxPx)

Solide sur sa ligne, dans les airs et surtout durant les un contre un face aux attaquants, le jeune Zackary démontre tous ses talents comme dernier rempart et se révèle à la Major League Soccer. Et la saison 2018 ne déroge pas à la règle et pour cause : il termine Meilleur gardien de la saison !

Avant même le début de saison, ses performances ne sont pas passées inaperçues auprès du sélectionneur Dave Sarachan qui le convoque dès janvier pour la première fois avec l’USMNT (équipe nationale américaine). Il fête contre la Bosnie-Herzégovine sa première sélection en entrant en jeu à la mi-temps (score final 0-0). Depuis, il comptabilise cinq autres capes et son avenir semble plus que jamais lié avec son coach à Columbus Crew, maintenant nouveau sélectionneur des USA, Gregg Berhalter !

… avant de retrouver l’Europe !

Retour en Europe pour Z. Steffen avec un meilleur statut et une meilleure réputation !
(Crédit photo : ZackSteffenOfficial/Facebook.com)

Sa fin de saison auréolée d’un titre de meilleur gardien de la saison ET joueur américain de l’année poussa Manchester City, l’un des cadors de la Premier League et du football européen, à se pencher sur lui. Début décembre, Manchester City et Columbus Crew annoncent que le jeune gardien américain de 23 ans Zack Steffen avait trouvé un accord pour rejoindre le Champion d’Angleterre en titre contre la somme de 7 millions de dollars. Ce transfert constitue un record dans l’histoire du club américain et pour un gardien évoluant dans le championnat de l’Oncle Sam ! Mais sera-t-il directement titulaire, gardien remplaçant ou prêté ailleurs ? Certaines réponses nous sont déjà données :

Cela va être un processus. S’il y a un prêt, il sera bon de se mettre à l’aise, de jouer et de s’habituer au rythme du football européen.

Zack Steffen

L’agent du joueur a lui aussi émis l’hypothèse qu’il pourrait être prêté ailleurs en Europe (France, Allemagne, Espagne…) afin de s’acclimater à un nouveau football. En attente d’un permis de travail en Angleterre (Brexit oblige), l’idée serait aussi qu’il reste en MLS jusqu’en juillet et l’ouverture du mercato d’été pour le marché européen afin qu’il joue pourquoi pas dans un club affilié comme à Gérone en Liga.

Mais le coût de son transfert ainsi que son salaire (150.000$ à Columbus -› plus un million de dollars à Manchester City) laissent à penser qu’il ne fera pas le bonheur d’un autre club bien longtemps ! Il pourrait suppléer un temps Ederson (25 ans) l’habituel titulaire, avant d’éventuellement prendre sa place dans les buts. Mais attention à ne pas oublier l’ancien barcelonais Claudio Bravo.

Après Tim Howard, Brad Friedel ou encore Brad Guzan (pour ne citer qu’eux), Zack Steffen entre dans la lignée des gardiens américains partant jouer en Angleterre. Reste à savoir si ce come-back dans le football européen sera gage début réussite.