Certains ont qualifiés de séisme l’annonce faite par le Real Madrid ce lundi 11 mars 2019. Nous, nous préférons le terme de rayon de soleil. Après neuf mois de pause bien méritée, Zinédine Zidane est de retour à la Maison Blanche. Qu’est ce que l’on peut attendre des madrilènes suite au retour de leur roi ? Pourquoi être parti pour revenir moins d’un an plus tard ?

Une Liga, une Supercoupe d’Espagne, trois Ligue des Champions, deux Coupes du Monde des Clubs et enfin trois Supercoupe d’Europe. Le palmarès de Zinédine Zidane en deux ans et demi au Real Madrid est tout bonnement à l’image du club : majestueux. Son retour amène un vent d’espoir à tout un peuple, orphelin de trophée pour la première fois depuis bien longtemps.

Zidane, Acte II

« Je suis très content de rentrer à la maison ». C’est par ces mots que Zinédine Zidane s’est adressé aux journalistes en conférence de presse ce lundi, officialisant ainsi une nouvelle que personne n’avait vu venir. Un air de déjà-vu planait ainsi sur le monde du football, nous renvoyant à ce lundi de janvier 2016, au moment où l’ancien champion du Monde 1998 s’apprêtait à écrire l’histoire du plus grand club du monde. Toutefois, ce n’est plus la même personne, plus le même entraîneur qui a fait son retour hier. Après les deux échecs cinglants (et tellement prévisible) de Julen Lopetegui et Santiago Solari, l’heure est à la reconquête. Les joueurs, les dirigeants, le staff et bien entendu les supporters, Zinédine Zidane est respecté de tous. Cependant, son départ était justifié, tout comme son retour. Cette fois, c’est promis : « les choses vont changer ».

« J’ai écouté mon cœur, et mon cœur m’a dit qu’il fallait que je revienne à la maison »

Zinédine Zidane

« Querido Zizou ». Les termes employés par le président du Real Madrid Florentino Pérez sont forts et témoignent du retour d’une personne unique au monde, d’un véritable membre de la famille. L’histoire d’amour reprend ainsi après un break long de neuf mois. Il s’agit désormais de ne pas refaire les mêmes erreurs. Pour cela, Zidane devrait disposer des pleins pouvoirs, ou presque. Il ne reste plus que onze matchs pour conclure une saison qui sera quoiqu’il arrive à oublier pour les supporters merengues.

Zinédine Zidane remportant sa troisième Ligue des Champions consécutives en mai 2018, quelques semaines avant sa démission (Crédit image : Real Madrid)

« On va changer des choses, c’est sûr. Il n’y a pas d’autres choix que de changer des choses pour la saison prochaine. Ce qui est important, c’est que l’on a un peu de temps. On va discuter avec le président de ce qu’on peut faire »

Zinédine Zidane à propos de l’avenir du club

Par la suite, le Real Madrid devra faire face à un de ses mercatos les plus importants depuis de nombreuses années, et Zinédine Zidane devra réaliser des choix forts. Le plus important d’entre tous est probablement le choix à faire vis-à-vis de Luka Modric. Le dernier Ballon d’Or est en effet en fin de contrat en juin 2020, et alors qu’un départ était d’actualité sur les dernières semaines notamment à l’Inter, Zizou parviendra-t-il à le convaincre de rester ?

De nombreux autres problèmes doivent être gérer pour que ce Real retrouve sa couronne. Premièrement, le cas Gareth Bale. Son avenir semble être très compromis suite au retour de l’entraîneur français ainsi que l’ambiance que traîne l’international gallois dans le vestiaire madrilène. Ensuite, l’avenir de Marcelo semble également en suspend. Adulé sous Zidane, l’international brésilien à peu a peu été remplacé par le jeune Reguilón. La hiérarchie sera-t-elle désormais rétablie ?

Quelles sont les cibles ?

Cela peut paraître surprenant mais plus de 130 millions d’euros ont été dépensés par les Merengues l’été dernier. Entre les arrivées de Thibaut Courtois (Chelsea, 35M€), Mariano Diaz (clause de rachat à l’OL, 30M€) ou encore Alvaro Odriozola (Real Sociedad, 45M€). Le Real Madrid pourrait connaître une vague de départ sans précédent cet été. De Gareth Bale au transfert définitif de James Rodriguez en passant par Luka Modric, Dani Ceballos, Marcelo voire Sergio Ramos, quelles sont les options pour parer à ces éventualités ?

L’objectif principal des Merengues est connu de tous puisque cela fait désormais plusieurs saisons que les Espagnols courent après : Eden Hazard. Le capitaine des Blues de Chelsea ainsi que des Diables Rouges figure tout en haut de la short-list de Zinédine Zidane pour cet été. Un des problèmes que pourrait encourir le néo entraîneur madrilène est le fait que Chelsea soit interdit de rerutements pour les deux prochains mercatos. Il apparaît ainsi possible que les Londoniens décident de garder leur leader, quitte à le laisser s’engager librement en fin de contrat, en juin 2020. De plus, le Real devra aussi chercher un renfort au milieu ainsi qu’en défense, deux domaines où l’équipe a sévèrement pêchée cette saison, que ce soit sous Lopetegui ou Solari.

Le Real officialise le retour de son sauveur (crédit Twitter : @realmadrid)

Enfin, le Real Madrid se doit à tout prix de recruter une star offensive, qui n’est jamais arrivée suite au départ de Cristiano Ronaldo. Si Eden Hazard venait à rester en Angleterre, un Neymar ou Kylian Mbappé apparaissent comme des cibles prioritaires. D’autres comme Harry Kane ou encore Robert Lewandowski sont également à surveiller. Zidane a obtenu des garanties sur ce domaine, ce qui nous promet certainement un mercato estival 2019 de folie.

La nomination de Zinédine Zidane au sein du Real Madrid apparaît comme un soulagement pour le peuple madrilène, qui voit ainsi son messie de retour. Avec neuf trophées en deux ans et près de 70% de victoires lors de son premier passage, le retour de l’ancien capitaine de l’Équipe de France apparaît comme un choix fort et déterminé. Toutefois, ZZ ne revient pas dans le même rôle que lors de son premier passage. Désormais, l’heure est à la reconstruction et à l’avenir. Le Real Madrid arrive en fin de cycle, il est désormais temps de le renouveler.