Ce soir à 20h45, l’Equipe d’Angleterre, qui sort d’une victoire prestigieuse lors de la SheBelieves Cup 2019, affronte le Canada en match amical. L’équipe féminine peut prétendre aux mêmes ambitions cet été avec la Coupe du Monde en France, notamment grâce à la nouvelle serial buteuse.

Il y a deux semaines, nous avions expliqué pourquoi l’équipe masculine risquait de tout rafler ces prochaines années. Cependant, la donne risque d’être la même chez la gent féminine. Âgée de seulement 23 ans, Bethany Mead s’est imposée comme titulaire indiscutable dans le onze titulaire anglais. Focus sur les raisons qui montrent qu’elle risque d’exploser à la face du monde lors de la prochaine Coupe du Monde féminine qui aura lieu en France du 7 juin au 7 juillet.

Un début de carrière prodigieux

Ne perdant rien pour attendre, Bethany Mead a dès son plus jeune âge tapé dans l’oeil des recruteurs. Elle est seulement âgée de 10 ans lorsqu’elle entre au Center of Excellence de Middlesbrough. En 2010 déjà, elle commence sa carrière internationale au sein des -15 ans de l’équipe d’Angleterre puis intègre les -17 ans la même année. En cinq matchs, elle inscrit quatre buts avec le maillot des Three Lionesses.

L’année suivante, en 2011, Bethany Mead quitte le centre de Middlesbrough, direction Sunderland. À seulement 16 ans, elle s’épanouit en deuxième division anglaise en terminant avec autant de buts marqués que de matchs joués, soit 23 réalisations. La deuxième année, elle en inscrit 15, devenant l’une des protagonistes de la montée de son club en première division pour l’année 2015.

Elle continue pendant ce temps de faire ses classes dans les catégories jeunes. En 2014, elle marque un but d’anthologie contre le Brésil lors de la Coupe du Monde 2014 des -20 ans, enchaînant un petit pont et une frappe imparable à 25 mètres des cages. Savourez.

Le magnifique but de Mead contre le Mexique en 2014 avec les U20 (Crédit vidéo : Youtube kickernet)

Pour autant, elle ne tremble pas lors de son entrée dans la cour des grands, inscrivant un but dès la première journée. Le club finit quatrième sur 8 équipes, et Bethany Mead finit leader au classement des buteuses loin devant avec 12 buts, la deuxième étant à 7 réalisations. En 2016, elle finit cinquième avec 5 buts, alors que son club descend à la sixième place.

En janvier 2017, Mead s’en va pour Arsenal, laissant derrière elle 78 matchs avec Sunderland pour 77 buts marqués. Connaissant la concurrence à Arsenal, elle quitte son poste de n°9 pour jouer à l’aile. Pour autant, elle parvient rapidement à prendre ses marques, finissant sixième buteuse du championnat et meilleur buteuse de l’équipe lors de la saison 2017/2018, avec 8 goals inscrits.

Ses excellentes prestations chez les Gunners ainsi qu’en équipe nationale jeune (5 matchs en U23 pour 2 buts) lui valent d’être sélectionnée chez les seniors.

Bethany Mead avec Sunderland contre Millwall en deuxième division (Crédit photo : Zimbio)

Une saison 2018/2019 idyllique

Arsenal a pris une nouvelle dimension cette année. Premières avec une journée de retard sur son dauphin, les Gunners comptent 45 points, un de plus que Manchester City. Le troisième, Chelsea, est relégué à 36 points, devant le quatrième Birmingham à 28 points. Si Bethany Mead est seulement quatrième buteuse de son équipe avec quand même 6 buts inscrits, la jeune anglaise s’est transformée en une excellente passeuse avec 10 caviars cette saison, se hissant à la première place au classement des passes décisives.

Faisant partie des 23 sélectionnées par Phil Neville pour la SheBelieves Cup 2019 (un tournoi de 4 nations avec les États-Unis, le Brésil et le Japon tenu le mois dernier), Bethany Mead s’illustre en finissant première au classement des buteuses avec 2 réalisations en 3 matchs. Elle s’était déjà faite remarquer en inscrivant un doublé avec les Three Lionesses

Pour le premier match contre le Brésil, Mead commence sur le banc et entre à la 66ème minute. Dix minutes plus tard, elle offre la victoire à son équipe d’une somptueuse frappe à l’aile. Remplaçante lors de la seconde rencontre, elle n’entre qu’à la 73ème minute. Pour le dernier match, il fallait au moins une victoire pour les Three Lionesses afin de soulever la coupe. Titulaire, elle inscrit le troisième but de l’équipe contre le Japon, score final : 3-0.

Le 24 mars 2019, elle prouve qu’elle est en forme en inscrivant un doublé contre Liverpool.

Le somptueux but qui offre la victoire aux Three Lionesses contre le Brésil (Crédit vidéo : Youtube Al Ahly Women’s)

Une âme de guerrière

Bethany Mead est une joueuse brillante dans tous les sens du terme. Formée à l’excellence dès le plus jeune âge, elle n’a jamais lâché ses études, même en évoluant en première division, ce qui révèle d’un sérieux et d’une tenacité remarquable.

Mead ne lâche rien et est prête à tout pour participer à fond à tous les matchs. Prête à tout, vraiment. En juillet 2015, l’attaquante alors à Sunderland est victime d’un violent accident de voiture avec trois tonneaux à la clé. Une semaine plus tard, elle claque un triplé contre Chelsea.

Cette tenacité se ressent sur le terrain. Capable de terminer ses matchs avec une intensité incroyable, elle a fait 8 rencontres entières, sans être remplacée.

La joueuse galloise Rachell Hignett surprise par l’impact physique de Bethany Mead (Crédit Photo : UEFA)

Très endurante et puissante, Mead est capable de jouer dans tous les secteurs de l’attaque. Très créative, elle n’hésite pas aller chercher les ballons au milieu de terrain et assène les défenses adverses de centres dangereux. Bethany Mead a une excellente science du jeu, elle devient un vrai fléau pour ses adversaires sur le terrain par ses appels de balle.

Il ne sera pas étonnant de voir Bethany Mead marquer ce soir. En pleine forme ces dernières semaines, l’attaquante semble prête à tenir sur la durée, par sa mentalité de guerrière et son intelligence de jeu.