En conflit avec Trabzonspor, l’attaquant turc a été écarté du groupe en novembre et a décidé de rejoindre la formation stambouliote de Besiktas. C’est pour la deuxième fois qui jouera pour les Aigles Noirs !

Vidéo préparée par les supporters pour le retour de BY17 ! (crédit ; Youtube)

C’est maintenant officiel ! Les négociations ont finalement abouti et le club stambouliote de Besiktas a intégré le buteur Burak Yilmaz dans son équipe. Le club de Senol Gunes (entraîneur de Besiktas) a conclu un contrat de 2,5 ans avec une option d’un an pour le footballeur talentueux âgé de 33 ans. Le club paiera 1,4 millions d’euros à Trabzonspor pour le transfert du joueur. Quant à Burak Yilmaz, il touchera 2,5 millions d’euros par an, un salaire jugé trop élevé par les supporters des Aigles Noirs !

12 ans après, Burak Yilmaz fait son retour à Besiktas ! (crédit : Twitter BesiktasJk)

Le joueur des “quatre grands de Turquie” !

L’attaquant de 33 ans est l’un des rares joueurs à avoir figuré dans chacunes des quatre grandes équipes en Turquie. Burak Yilmaz a finalisé un déménagement controversé à Besiktas après que Trabzonspor ait confirmé son accord pour le vendre. L’attaquant turc avait déjà évolué avec Besiktas entre 2006 et 2008, et est depuis apparu aux côtés de Fenerbahçe, Trabzonspor et Galatasaray, les trois autres meilleurs clubs de son pays. Maintenant âgé de 33 ans, Burak Yilmaz revient chez les Black Eagles après avoir disputé sept apparitions avec Trabzonspor cette saison. En novembre, il a été condamné à une amende et suspendu par le club après avoir été vu en train de gesticuler et de maudire envers leurs supporters lorsqu’il a été remplacé lors de leur match contre Bursaspor. D’après plusieurs médias locaux, le joueur aurait même insulté ses propres supporters, une chose à ne pas à faire en Turquie car le respect d’un joueur envers ses fans est la qualité la plus importante dans le pays. Plus en odeur de sainteté.

Voici la scène où Burak Yilmaz insulte ses supporters d’après plusieurs médias ! (crédit : youtube)

Oui ! Burak Yilmaz est un grand attaquant qui a laissé son empreinte en Turquie et cela est justifié par son transfert à Besiktas. L’ancien joueur d’Antalyaspor a inscrit 227 buts depuis 2003. Il a été meilleur buteur du championnat deux années consécutives en 2012 et en 2013. En 2012, c’était avec Trabzonspor où il avait su inscrire 33 buts, des statistiques incroyables qui avait fait de lui le meilleur joueur de la ligue turque cette année-là. Grâce à ses performances de grand buteur, Fatih Terim n’avait pas hésité à le recruter très rapidement et de faire de lui une nouvelle fois meilleur buteur de la Süper Lig. Lors de sa première saison avec Galatasaray en 2014, il avait su faire trembler les filets adverses 23 fois et ses qualités de buteur avaient été récompensées par un titre de champion à la fin de la saison. Il a été champion de Turquie deux fois avec les Lions !

Burak Yilmaz et Wesley Sneijder qui fêtent le titre de champion à leur façon ! (crédit : youtube)

Un transfert critiqué par les supporters des Noirs et Blancs

De nombreux supporters de Besiktas sont néanmoins mécontents de la décision du club de signer à nouveau Burak Yilmaz. Mais le président Fikret Orman a insisté pour que le transfert soit conclu, citant l’admiration du joueur pour le club et leurs problèmes en attaque qui ont motivé son retour. Burak Yilmaz a expliqué sa joie de terminer sa carrière dans le club auquel son « coeur appartient » dans un message Instagram publié ce jeudi :

“Je suis déjà excité et fier de cette réunion. Je tiens à remercier Senol Gunes (l’entraîneur principal de Besiktas, NDLR), qui m’a fait porter à nouveau l’uniforme de Besiktas et tous ceux qui croient en moi. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour en être digne cette confiance.”

Twitter BURAK YILMAZ
Voici le fameux tweet où l’attaquant turc remercie les supporters de Trabzonspor ! (crédit : Twitter Burak Yilmaz)

Son nom avait été fortement lié son passage à la Premier League dans le passé mais il intéressait Besiktas l’été dernier. Cependant, malgré ces sollicitations, il refusait systématiquement afin de rester à Trabzonspor. Le dégoût des supporters de Besiktas pour Burak remonte à 2012. Alors que les Black Eagles étaient sur le point de battre le champion en titre, Galatasaray, l’attaquant plonge pour obtenir un penalty tardif que Selçuk Inan convertissait pour voir le match se terminer à 3-3. Un match dessiné !

Voici l’action où Burak Yilmaz se laisse tomber dans la surface ! (crédit : Youtube)

Depuis, de nombreux partisans de Besiktas ont qualifié le joueur de « voleur Burak ». L’attaquant s’est adressé au mécontentement des supporters à la suite de cet accord en précisant ses intentions de se battre pour le club « jusqu’à la dernière goutte de sueur ».

“Je respecte les critiques et les éloges de chacun des fans de Besiktas. Je veux juste que vous sachiez que, dès que j’aurai mis le maillot de Besiktas, je serais conscient de la responsabilité qui incombe à un joueur de Besiktas et des valeurs avec lequel il apporte. Je me battrai pour Besiktas jusqu’à la dernière goutte de ma sueur. »

Twitter Burak Yilmaz

Un joueur jugé violent !

Quand le joueur disputait l’Euro 2016 en France, Burak Yilmaz avait été accusé de violence conjugale par sa femme. L’ancien joueur de Galatasaray aurait notamment frappé sa femme alors qu’elle était enceinte. La faute aux accusations de violence conjugale et de maltraitance physique et psychique portées par sa femme : « Le jour de notre mariage, le président Recep Tayyip Erdogan l’a appelé et lui a dit qu’il souhaitait que l’on ait trois enfants. Lui (Burak), a répondu qu’il en voulait quatre. Mais quand j’étais enceinte pour la deuxième fois, il ne voulait pas de l’enfant. Il m’a alors frappée », a assuré Istem Yilmaz devant la justice. Par la suite, sa femme a quitté la Chine (où il y évoluait au Beijing Guoan) mais les agissements de Burak Yilmaz ne se sont pas arrêtés là. Selon sa compagne, dont les propos ont été rapportés par le journal turc Hürriyet : « Après notre mariage, mon mari a commencé à m’humilier. Il m’a proposé un accord matrimonial et m’a accusée de m’être mariée avec lui seulement pour l’argent. Il a alors commencé à appliquer une sorte de violence économique, a fermé mes cartes de crédits et vendu ma voiture ».

Résultat de recherche d'images pour "istem yılmaz ve burak yılmaz"
Burak Yilmaz et Istem Yilmaz (crédit : image google)

Autant vous dire que les amoureux du ballon rond en Turquie ne sont pas très satisfait par le comportement du joueur à l’intérieur et à l’extérieur d’un terrain de football. Cependant comme Arda Turan certaines légendes turques ne le sont pas forcément dans la sphère privée. Ces derniers rebondissements font de lui un joueur détesté par le peuple turc. À lui donc de jouer maintenant et de résoudre le problème de buteur pour les Aigles Noirs mais aussi pour la sélection nationale.