Les joueurs de Senol Gunes joueront leur premier match de poule ce soir contre l’Albanie à 20h45. L’objectif principal est de se qualifier pour le prochain Euro dans un peu plus d’un an, après l’échec de 2016.

De l’entraîneur aux joueurs, tout a changé ou presque. Nous pouvons notamment noter tout d’abord le retour de Senol Gunes au poste de sélectionneur mais aussi des anciens joueurs majeurs comme Emre Belozoglu et Burak Yilmaz. De plus, sept nouveaux joueurs peuvent connaitre leur première sélection, notamment la révélation Ozan Kabak qui devrait lui disputer son premier match. Rendez-vous ce soir devant la télé !

https://twitter.com/TurcFootball/status/1106519793367175168
Voici la liste complète de la sélection turque ! (crédit Twitter : TurcFootball)

Senol Gunes : son retour après 15 ans d’absence

Senol Gunes a signé un contrat de quatre ans pour diriger l’équipe nationale turque, reprenant ainsi le poste qu’il occupait il y a 15 ans. Il remplacera le Roumain Mircea Lucescu, sous la houlette de laquelle la Turquie a été reléguée en Ligue C de la Ligue des Nations après avoir terminé dernière de leur groupe. Gunes aura pour objectif de qualifier le pays au prochain championnat d’Europe des nations dans une poule qui s’avère compliquée avec la présence des champions du monde, l’Équipe de France, mais pas que.

https://twitter.com/TurcFootball/status/1107715693234044933
Croyez-nous, il est très heureux d’être avec l’équipe de Turquie ! (crédit Twitter : TurcFootball)

Ancien gardien de but de l’équipe nationale, Gunes a été nommé à la tête de la sélection en août 2000. Il a été licencié en 2004 à cause de la non-qualification de la Turquie pour la phase finale du championnat d’Europe. Avec l’ancien entraîneur de Trabzonspor, l’équipe nationale a remporté 23 des 50 matches et obtenu 13 nuls. Dans les 34 matchs officiels de l’équipe sous Gunes, 20 se sont terminés par une victoire. Son plus grand succès avec l’équipe nationale a été de mener l’équipe à la troisième place de la Coupe du Monde 2002, une première pour la Turquie. Il a suivi avec une autre troisième place l’année suivante en Coupe des Confédérations de la FIFA. Son retour est perçue comme le Messie dans le Bosphore.

Senol Gunes lors de la Coupe du Monde 2002.. D’ailleurs c’est la dernière Coupe du Monde de l’équipe de Turquie ! (crédit Twitter : TurkishSoccer)

Cependant, son départ n’a pas plu aux supporters des Aigles Noirs de Besiktas. Alors que le sélectionneur des Eagles avait rappelé plusieurs fois en conférence de presse qu’il n’avait rencontré aucun dirigeant turc lors de son mandat avec Besiktas, les salariés de la fédération turque de football ont eux-même contredit le coach et ont souligné le fait que les discussions avec ce dernier dataient de plusieurs mois. Après ces déclarations, certains supporters Noirs et Blancs se sont sentis délaissés et cela s’est ressenti dans les propos d’un passionné de Besiktas. Notamment rédacteur sur la page Besiktas France sur Twitter, nous lui avons posé la question suivante : « les supporters de Besiktas se sentent-ils trahis après l’officialisation de Senol Gunes à la tête de la sélection ? » La réponse :

« Pas trahi mais on commence pas un autre job si on en a déjà un ! Surtout si le job que l’on a demandé du travail. Et pour Gunes il fallait s’investir sur cette saison. Hormis les retards de paiement, qui n’est pas la faute a Gunes, c’était à lui de montrer l’exemple en restant un bon leader pour ses joueurs. »

CM de Besiktas France sur Twitter

Ils retrouvent les couleurs rouges et blanches

Le technicien expérimenté a invité deux joueurs qui n’avaient pas figuré dans l’équipe de Turquie depuis pas mal de temps. Oui ! Emre Belozoglu et Burak Yilmaz sont de retour avec la sélection.

Emre et Burak sont là mais le trio n’est pas au complet car Arda Turan n’a pas été invité par Senol Gunes (crédit Twitter : CNNTURKSpor)

Il n’y avait aucun doute sur leur convocation car les deux anciens sont en train de s’amuser dans le championnat turc avec leurs performances au-dessus de la moyenne. Emre Belozoglu est l’un des meilleurs milieux du championnat alors qu’il a 38 ans, tandis que Burak Yilmaz, âgé de 33 ans et transféré lors du dernier mercato d’hiver à Besiktas en provenance de Trabzonspor, est déjà le meilleur buteur des Eagles pour cette saison. L’attaquant turc a su concrétiser six fois en huit matchs, impressionnant pour un joueur de son âge qui n’avait pas joué la première partie du championnat avec son ancien club car écarté du groupe.

Il est représenté par plusieurs médias comme le meilleur attaquant turc donc sa sélection n’est pas une surprise. Au final.

https://twitter.com/_BESIKTAS_FR/status/1106989579180171264
La relation avec les supporters s’améliorent de jour en jour pour Burak Yilmaz. Il est en fuego ! (crédit Twitter : _BESIKTAS_FR)

Pour Emre Belozoglu, c’est tout un autre contexte. Les fans de FIFA Football 2004 l’ont connu sous le maillot de l’Inter Milan aux côtés d’Alvaro Recoba. Eh oui, le joueur va connaitre sa quarantaine dans deux ans. Oui, vous avez bien lu ! Et cela peut vous impressionner mais il ne finit pas de faire baver les téléspectateurs avec ses prestations avec son club Basaksehir, actuellement au sommet du championnat. Imaginez-vous, un joueur qui devrait arrêter le football dans trois mois et qui est actuellement l’un des meilleurs joueurs du championnat turc. Pour beaucoup de techniciens, c’est le meilleur milieu de la Süper Lig avec sa lecture de jeu et ses passes qui peuvent casser plusieurs lignes.

En gros, il facilite clairement le boulot de ses attaquants mais aussi de ses coéquipiers, et d’après son coach Abdullah Avci, l’ancien milieu de Newcastle est l’un des meilleurs joueurs de l’histoire du pays.. Ne vous inquiétez pas, il devrait être dans le 11 de départ !

Il a du mal à contrôler ses nerfs mais c’est pour ça qu’on l’aime ! (crédit Twitter : IyiKiBesiktasVar)

De plus, deux autres joueurs reviennent aussi en sélection, Mert Gunok (gardien de Basaksehir) et Emre Tasdemir (Bursaspor). Lucescu, l’ancien entraineur de la sélection turque, avait été critiqué plusieurs fois car il se plaignait que la Turquie n’avait pas un bon gardien alors que Mert Gunok est depuis cette saison un titulaire indiscutable à ce poste. Et son club est en grande partie au sommet du championnat grâce à ses performances. Gunok n’a encaissé que 13 buts en 26 matchs. De plus, il faut noter le fait qu’il a conduit Volkan Babacan sur le banc alors que ce dernier était le gardien de Basaksehir depuis deux ans. Il avait notamment disputé l’Euro 2016 en tant que gardien principal de la sélection.

Formé à Fenerbahçe, sera-t-il le successeur de Volkan Demirel ? (crédit Twitter : 12NumaraninSesi)

Pour Emre Tasdemir, c’est un autre scénario puisque le joueur de 23 ans avait déjà connu la sélection très tôt grâce à ses performances avec Bursaspor à seulement 20 ans. Le joueur avait signé librement à Galatasaray lors du mercato d’hiver car son ancien club avait décidé de résilier son contrat. La raison ? Il n’avait plus joué depuis un an et demi à cause de ses blessures qui se cumulaient sur plusieurs mois. Autant vous dire que le jeune latéral gauche arrive de très, très loin et ses performances avec Fatih Terim ont poussé Senol Gunes à le sélectionner.

Cependant, il ne devrait pas être aligné pour son premier match car Hasan Ali, le défenseur gauche de Fenerbahçe, devrait être préféré au jeune lion. Affaire à suivre !

https://twitter.com/gala10TC/status/1107382237476081666
C’est la surprise du mercato d’hiver d’après les supporters de Galatasaray… (crédit Twitter : Gala10TC)

Sept nouveaux goûteront pour la première fois la sauce turque

Quand nous parlons de reconstruction, nous pouvons vous assurer que ce n’est pas une blague. Plusieurs joueurs pourront connaître leur première avec l’équipe de Turquie. À noter surtout, la sélection d’Ozan Kabak qui devrait être le seul à connaître une titularisation ce soir contre l’Albanie. Le défenseur, né en 2000, s’est engagé à Stuttgart en provenance de Galatasaray cet hiver pour une somme qui avoisinait les 11 millions d’euros. Sans aucun doute, avec sa sélection et ses capes futures, la carrière de l’ancien joueur des Lions devraient prendre de l’ampleur dans les années à venir.

Le joueur figurerait même dans les plans de Zidane pour la saison prochaine d’après le média turc Haberturk ! (crédit Twitter : HaberturkTV)

Deux gardiens ont connu leur première sélection aussi avec la sélection fondée en 1923, Muhammed Sengezer (âgé de 22 ans) et Ugurcan Cakir qui a lui aussi le même âge que son coéquipier. Cakir, gardien de Trabzonspor, est en train de réaliser une bonne saison car son équipe se pointe à la quatrième place. De plus, il a su gérer une grande pression car le jeune turc avait pour mission de remplacer Onur Kivrak, au club depuis plus de 10 ans et qui était titulaire indiscutable depuis cinq saisons. Mais le club avait pris la décision de résilier son contrat suite à des problèmes avec les Bordo Mavi, surnom de Trabzonspor.

Ce problème entre les deux parties a permis donc à Cakir de s’imposer avec son club mais aussi de connaître sa première avec la nouvelle équipe de son ancien idole Senol Gunes, lui aussi ex-gardien de Trabzonspor. Cependant, pour Muhammed Sengezer, c’est une surprise ! Alors que le gardien de Bursaspor connaît une saison plutôt compliquée car son équipe se pointe à la quinzième place, l’entraîneur de Besiktas et de la sélection n’a pas hésité à faire appel au petit minot formé à Bursaspor. À lui de se montrer maintenant. Cependant, les deux gardiens ne devraient pas connaître leur première titularisation lors de ce rassemblement, barrés par Mert Gunok, le gardien le plus en forme du championnat turc.

Voici Ugurcan Cakir, la classe turque ! (crédit Twitter : cakirugurcan96)

C’était presque une certitude que Dorukhan Tokoz (22 ans) et Guven Yalcin (20 ans) connaissent leur première sélection avec leur pays. De plus, leur plus grande chance est que les deux joueurs jouent ensemble à Besiktas et sont aussi entraînés par… Senol Gunes. Leur présence est cependant justifiée par leurs performances avec les Aigles Noirs.

Guven Yalcin avait une grande mission lors de la première partie du championnat : celle de gérer le poste de buteur après les méformes de Vagner Love et Cyle Larin, plus à la hauteur pour occuper le poste d’attaquant des Noirs et Blancs. Autant vous dire qu’un enfant de 20 ans a su prendre des responsabilités. Aujourd’hui, avec la venue de Burak Yilmaz, personne ne croyait qu’il jouerait mais il évolue dans un autre contexte sur le côté gauche offensif de Besiktas. Ensuite, dans les matchs des Eagles, vous verrez toujours un Dorukhan courir partout. En plus d’être très agressif, le joueur acheté d’Eskisehirspor (équipe de Division 2 turc) a su marquer trois fois. C’est énorme pour un joueur qui est arrivé tout juste dans l’élite et s’imposer en si peu de temps. Les deux sont clairement les révélations de cette saison avec la formation stambouliote.

En sept mois, les deux jeunes ont déjà su s’imposer ! (crédit Twitter : TransferLive5)

Enfin, les plus grosses surprises de ce rassemblement sont sans aucun doute Efecan Karaca d’Alanyaspor et Emre Kilinc de Sivasspor. En vérité, les supporters turcs ne sont pas habitués à voir des joueurs des équipes stambouliotes et de Trabzonspor évoluer sous le même maillot. Cependant, les deux joueurs sont les meilleurs de leur équipe. Karaca a su servir ses coéquipiers sept fois cette saison. Une sélection avec beaucoup de mérite car il confirme depuis deux ans. La saison dernière, il avait inscrit à son compte sept passes décisives et trois buts en trente-quatre matchs.

Emre Kilin, âgé de 24 ans, a su inscrire six réalisations et délivrer quatre passes décisives en vingt-cinq matchs cette saison. Un exercice plutôt réussi pour le milieu gauche. Cependant, les deux joueurs ne devraient eux aussi pas connaître de titularisation pour les deux matchs à venir.

https://twitter.com/ajansspor/status/1106520976295116800
Voici les nouveaux, vous pouvez aussi retrouver leurs noms sur le tweet d’Ajanspor, média turc. (crédit Twitter : Ajansspor)

Le 11 qui devrait être aligné ce soir d’après la presse CNN TURK

Image result for mert gunok
MERT GUNOK – BASAKSEHIR (GARDIEN)
Image result for GOKHAN GONUL
GOKHAN GONUL – BESIKTAS (DEFENSEUR DROIT)
Image result for ozan kabak
OZAN KABAK – STUTTGART (DEFENSEUR CENTRAL)
Image result for caglar soyuncu
CAGLAR SOYUNCU – LEICESTER (DEFENSEUR CENTRAL)
Image result for hasan ali turkiye
HASAN ALI KALDIRIM – FENERBAHCE (DEFENSEUR GAUCHE)
Image result for okay yokuslu turkiye
OKAY YOKUSLU – CELTA VIGO (MILIEU DEFENSIF)
Image result for emre belözoğlu turkiye
EMRE BELOZOGLU – BASAKSEHIR (MILIEU DEFENSIF)
Related image
YUSUF YAZICI – TRABZONSPOR (MILIEU DROIT)
Image result for deniz turuc turkiye
DENIZ TURUC – KAYSERISPOR (MILIEU GAUCHE)
Image result for turkiye hakan calhanoglu
HAKAN CALHANOGLU – MILAN AC (MILIEU OFFENSIF)
Image result for burak yilmaz turkiye
BURAK YILMAZ – BESIKTAS (ATTAQUANT)

Voilà, vous avez donc dû comprendre : la Turquie devrait jouer en 4-2-3-1. Une sélection contrainte au renouvellement et qui devra absolument gagner l’Albanie aujourd’hui, et s’imposer par la suite contre la Moldavie avant de recevoir les champions du Monde le 8 juin prochain en Turquie. Il faudra faire bonne impression ce soir pour montrer au peuple turc qu’ils pourront se qualifier au prochain Euro dans une poule difficile. Rendez-vous ce soir à 20h45 !