Auteur d’une grosse saison avec l’Istanbulspor, le joueur né en 1997 à Bursa a été vite remarqué par Christophe Galtier et a signé cet été un contrat avec les Dogues jusqu’en 2023.

Pour beaucoup d’entre vous, Zeki Çelik est un nom étranger dans votre tête. Cependant, l’ancien joueur de Division 2 turque s’est imposé comme un titulaire indiscutable dans l’effectif de l’ancien entraineur de Saint-Etienne car il a disputé au total treize matchs avec le LOSC depuis le début de la saison en Ligue 1. De plus, les performances du jeune joueur âgé de 21 ans ne sont pas passées inaperçues et ont tapé dans l’oeil de Mircea Lucescu. Car aujourd’hui nous pouvons le dire, le latéral droit de la sélection turque est bel et bien Zeki Çelik !

https://twitter.com/ThomasLoscDVE/status/1016301827535572992

Le premier message de l’international turc aux supporters Lillois ! (crédit Twitter : ThomasLoscDVE)

De Bursa à Lille

Mehmet Zeki Çelik, plus couramment appelé Zeki Çelik, voit le jour le 17 février 1997 à Bursa, plus précisément dans la commune Yildirim.

Image associée

Bursa dans toute sa splendeur. Une magnifique ville de Turquie ! (crédit : Image fotografturk.com)

Sur le plan sportif, entre 2009 et 2015, le joueur de 21 ans a été formé à Bursaspor, une équipe originaire de sa ville et a suivi sa carrière de jeune dans ce club. En 2015, il signe un contrat avec les Crocodiles, le surnom de Bursaspor. Cependant, il n’a pas été désiré par son entraîneur et le Dogs avait été prêté à Karacabey Birlikspor. Un an plus tard, Çelik sera vendu à l’Istanbulspor. Tout d’abord, le joueur avait rejoint une équipe qui été à l’époque en troisième division turque. Son club avait même été sacré lors de cette saison avait pu accéder dans la Division 2. Titulaire indiscutable au sein de son club, ses bonnes performances lui ont permis d’être appelé pour la première fois en équipe nationale par le sélectionneur Mircea Lucescu alors qu’il évolue encore en deuxième division. Sa sélection en équipe nationale et ses performances avec l’Istanbulspor lui ont permis de rejoindre le Nord de la France le 8 juillet dernier. Depuis, le latéral droit turc ne cesse de progresser avec Christophe Galtier et est reconnu comme un pilier de l’équipe. Ses 13 titularisations depuis le début de la saison en témoigne. De plus, dès son premier match, il est titulaire et il délivre une passe décisive à Lebo Mothiba (parti à Strasbourg) permettant au LOSC d’égaliser contre le Stade Rennais.

La performance du LOSC et de Zeki Çelik contre Rennes : le joueur turc délivre une passe décisive à Lebo Mothiba ! (crédit : Youtube)

L’une des plus belles promesses du football turc

Si vous avez lu le début de l’article, alors là vous êtes sûrement en train de vous dire que ce joueur sera peut être très important pour le football turc et la sélection. Zeki Çelik représente son pays en France. Il est doté d’une puissance et d’une vitesse importante pour jouer au plus haut niveau. En Turquie, beaucoup voit en lui une maîtrise sur son flanc droit, capable de courir des kilomètres pendant 90 minutes. Son endurance est clairement sa plus grande force. De plus, Çelik a une frappe de balle de buteur, il n’hésite pas à armer les filets adverses quand il a la possibilité. Un joueur qui prend des risques, c’est une qualité et non un défaut car les Turcs adorent cette prise de risque. Cependant, il a aussi des petits défauts qu’il devra rectifier pour jouer dans les plus grands clubs du monde : c’est la concentration. Mais cela est dû à son jeune âge. Le peuple turc n’a aucun doute, le joueur saurait rectifié ce petit bémol et pourra le transformer comme un atout très important !

Et BOUUUUUUM, je vous l’avais dit, ce joueur est doté d’une frappe incroyable ! (crédit : Youtube)

Des performances abouties qui ont propulsé en mars dernier ce latéral droit formé à Bursaspor, puis à Karacabey Birlikspor, en équipe nationale de Turquie dirigée – fait-il le rappeler – par Mircea Lucescu. Un fait rare pour un joueur de deuxième division qui a ainsi fêté sa première cape le 5 juin dernier contre la Russie (1-1).

Un dîner a suffit pour convaincre le jeune joueur

Zeki Çelik est l’une des révélations du LOSC en ce début de saison alors qu’il devait dans un premier temps être la doublure de Kevin Malcuit, parti à Naples dans la foulée. Le défenseur droit est suivi depuis trois ans par l’équipe de recruteurs de Luis Campos. Admar Lopes ira plusieurs fois le superviser. Cela sera la même chose pour quatre autres scouts. Les notes des recruteurs de Luis Campos concernant Çelik sont bonnes.

Du coup, le responsable du recrutement du LOSC va le voir en personne à plusieurs reprises à Istanbul mais aussi à l’extérieur car Campos veut voir tous les joueurs à domicile et à l’extérieur pour voir s’ils s’adaptent en dehors de leur stade notamment à la frontière syrienne. À l’issue du match, Luis Campos va au restaurant avec Zeki Çelik. La magie opère. Séduit par les performances du joueur et aussi par sa mentalité lors de ce dîner, il décide de l’engager malgré l’intérêt de grosses équipes turques comme Galatasaray. De toute façon, Luis Campos voulait déjà recruter l’international turc lors du mercato hivernal mais à ce moment-là les Dogues étaient interdits de  recrutement. Qu’importe. Zeki Çelik voulait venir dans le Nord et Luis Campos à garder le contact. Le jeune turc a maintenu sa parole six mois plus tard en dépit des sollicitations et a signé avec les Lillois jusqu’en 2023 ! Sera-t-il la valeure sûre de la selection de Turquie dans les prochaines années ? Tout porte à croire que oui. Une progression constante, méritée été qui n’a pas fini d’atteindre les sommets.

[themoneytizer id=”18234-28″]